Retour au travail syndical

Près de 60 personnes étaient réunies en Conseil général vendredi dernier. (Source : Pierre Avignon)

Le 10 janvier 2020, les différents syndicats de la Fédération des enseignantes et enseignants de Cégep se sont réunis pour débuter l’année syndicale.

Nous étions réunis pour discuter des offres patronales reçues quelques jours avant le début de la relâche des fêtes. Rappelons que la partie patronale a soumis son offre sur les matières intersectorielles le 11 décembre et sur les matières sectorielles le 16 décembre.

Une offre salariale… insultante

Ce que le gouvernement nous propose, ce n’est ni plus ni moins que :

  • des augmentations de salaire insuffisantes pour nous assurer minimalement la protection contre l’inflation. L’offre salariale va continuer à creuser le retard de rémunération du personnel du secteur public et à accélérer les problèmes de pénurie de main-d’œuvre;
  • des propositions imprécises et inquiétantes, en lien avec notre régime de retraite, qui suscitent des questions;
  • une révision du calcul des indemnités liées aux droits parentaux.

Mais surtout, le gouvernement cherche à aller à l’encontre du régime de négociation prévu à la Loi en créant des forums. Ces forums seraient constitués de représentants du Conseil du trésor, des ministères, et de toutes les organisations syndicales concernées par les enjeux. Les travaux devraient se dérouler d’ici le 30 avril 2020 afin d’éclairer les négociations. Encore une fois, si M. Legault a fait de l’éducation l’une de ses priorités, il nous rappelle que l’éducation ça s’arrête en 5e secondaire et que l’enseignement supérieur n’est pas prioritaire.

La CSQ ne s’est pas encore prononcée sur sa participation aux forums du gouvernement, une prise de position officielle aura lieu le 12-13 février lors d’un Conseil général de négociation (CGN) et vous serez d’ailleurs consultés sur cette question lors de notre prochaine assemblée générale.

De plus, la CSQ évalue ses options légales pour contester la tenue des forums, puisque cela revient à contrôler et contourner le processus de négociation.

Certains organisations syndicales se sont déjà prononcées sur leurs éventuelles participations aux forums :

Sur cette question, vous pouvez consulter la position de la FTQ et l’alliance APTS-FIQ

Un dépôt sectoriel indigeste

Alors que le contexte n’est pas à l’austérité, les demandes patronales sont aussi indigestes que lors de la dernière négociation.

Les demandes patronales visent essentiellement à affaiblir, de manière subtile, les fondements de notre convention collective. Une présentation détaillée de l’offre intersectorielle sera effectuée lors de la prochaine assemblée.

Mais dûment mandaté au terme de la large consultation des membres de la FEC, les personnes présentes ont rejeté à l’unanimité les offres patronales.

Vous pouvez consulter le texte du collègue Alain Dion, du cégep de Rimouski.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s